Installation d’escalier : quelle surface au sol prévoir ?

La construction d’un escalier doit être préparée dans le calme pour ne pas prendre une mauvaise décision. Vous devez par exemple vous intéresser à la surface au sol qu’il faut pour obtenir la construction idéale. Ce critère de réalisation peut dépendre de certains points que vous ne devez pas prendre à la légère.

La surface au sol selon le type de construction que vous voulez

Certes, un escalier standard peut avoir une surface au sol variant entre 1,76 et 4,80 m². Tout peut en outre dépendre du type de construction que vous souhaitez réaliser :

  • Le cas d’un escalier droit : la surface au sol est de 3,42 m² pour ce type de construction. Il suffit de multiplier un emmarchement de 0,90 m contre un reculement de 3,80 m.
  • Le cas d’un escalier hélicoïdal : une surface au sol de 1,76 m² peut suffire pour ce style d’escalier. Cela repose sur le diamètre du produit ainsi que le garde-corps.
  • Le cas d’un escalier quart tournant : ce type de réalisation affiche normalement une surface au sol de 4,8 m².

Le point sur le calcul de la surface au sol

La surface au sol d’un escalier repose sur la multiplication de la longueur et la largeur de la construction. Il suffit de décomposer l’espace total en différents carrés ou rectangles selon la forme du bâtiment. Vous pouvez alors faire la multiplication des dimensions sur les espaces. Les réponses seront ensuite additionnelles pour obtenir la surface au sol qu’il vous faut.

Les espaces à prendre en compte pour le calcul sont nombreux comme le rez-de-chaussée avec les murs extérieurs. Vient ensuite votre terrasse surélevée ainsi que la véranda et le garage. Il ne faut pas non plus négliger la place de stationnement tout comme la rampe d’accès et le débord de toiture.

Certains éléments ne sont pas prioritaires pour le calcul

Le calcul de la surface au sol de votre escalier ne dépend pas des étages que vous avez à la maison. Cela est aussi valable pour les débords qui ne sont pas supportés par des poteaux. Il ne faut pas non plus négliger votre terrasse de plain-pied qui n’est pas couverte.

Une place de stationnement à nu n’est pas non plus prise en compte sans oublier les clôtures de votre propriété. Pensez à contacter un spécialiste dans le domaine si vous avez du mal à vous en sortir. Vous réaliserez ainsi un escalier répondant à une meilleure surface au sol.

La surface au sol est différente de celle du plancher

La surface au plancher correspond avant tout aux surfaces avec une hauteur sous plafond supérieur à 1,80 m. Vous devez alors mesurer toutes les surfaces des niveaux de votre habitation. Certains éléments sont en outre à éviter comme l’épaisseur de vos murs et vos cloisons. Il y a aussi les espaces vides que vous ne pouvez pas aménager.

Le calcul intègre en outre tous les espaces couverts tout comme avec la surface au sol. La hauteur sous plafond est généralement supérieure à 1,80 m. En tout cas, vous devez vous préparer à demander un permis de construire ou réaliser une déclaration préalable.